Mon douloureux parcours PMA semé d’embûches…

Cela fait longtemps que je voulais parler de cette longue et douloureuse aventure qu’est la procréation assistée. PMA ce gros mot qui veut dire que comme tout ne tourne pas rond chez vous ou chez votre cher et tendre on va vous donner un petit (ou gros) coup de pouce!


seringue1


Chez nous ce fût 3 longues années de patience, d’espérance et en vain un magnifique bébé. Mais avant de le tenir dans nos bras nous sommes passés par ce parcours lourd autant physiquement que psychiquement.

Et oui physiquement car ce n’est pas de tout repos. Il faut faire des piqûres pendant 11 jours puis se débrouiller pour se libérer en plein milieu de matinée pour faire une écho afin de voir l’évolution et le nombre d’ovocytes (ovules) dans l’ovaire. Si c’est ok, piqûre pour libérer les ovocytes et re-rendez-vous dans la foulée pour l’insémination. Nous avons eu « de la chance » car nous ne sommes pas aller jusqu’à la FIV (fécondation in vitro) qui, elle, est encore plus lourde.

L’insémination artificielle avec sperme du conjoint (IAC) n’est pas de tout repos pour l’homme non plus. Il doit être disponible, tôt le matin, quand le Dr a décidé que c’était le moment lors de l’échographie de Madame soit 3 jours avant. Parfois c’est très compliqué car les 2 doivent être disponibles la matinée de l’insémination. Mr tôt le matin pour donner son sperme et Mme dans la matinée afin d’aller chercher la seringue du précieux sperme centrifugé et concentré avec ses meilleurs athlètes attendant le coup d’envoi! Puis cette seringue est introduite jusqu’au bord de l’utérus où les athlètes seront déposés. Ensuite Madame reste allongée environ 10/15 minutes et après on croise les doigts….

Nous avons fait  4 IAC et la 4ème fût la bonne! En sachant que l’on a fait une IAC par mois avec 1 mois de vacances entre la 3ème et la 4ème!

Quelle joie le jour du test positif!!! Et c’était il y a maintenant 1 an!!! Quel bonheur…

Psychologiquement aussi c’est très dur. On s’investit beaucoup émotionnellement dans ce bout d’espoir et la déception qui grandit a chaque fois que les douloureuses arrivent!! J’ai pleuré, j’ai pleuré… Pourquoi MOI pourquoi NOUS, je me disais : nous sommes tellement heureux ensemble qu’il faut bien qu’il y ait une ombre au tableau…et que l’on ne pourrait pas tout avoir l’Amour et le bonheur d’être parents. Moi qui ,en plus, n’avait pas eu la chance de connaître le bonheur d’être marraine je languissais de tenir ce bout de moi, de nous dans mes bras…

Nous avons attendu 3 ans. Je suis tombée enceinte après 1 an 1/2 d’essai mais j’ai fait une grossesse extra utérine (GEU). Et ensuite le temps que mon corps (et mon cœur) ne s’en remette nous consultions.

Et oui j’ai maudit et envié ces femmes au ventre rond, ces femmes qui sont enceintes dès le premier mois, ces femmes qui sont enceintes par « accident », ces femmes qui choisissent d’avorter parce que ce n’est pas le moment…. Bref, dans ces moments là on mélange tout et tout devient sujet de tristesse et je me rend compte à quel point c’était ridicule mais quand on a un manque et une douleur que l’on ne s’explique pas on met tout le monde dans le même sac!

L’une des choses qui m’aura le plus marqué psychologiquement pour la PMA et pour ma GEU c’est le fait d’être soignée dans les maternités! Quelle douleur lors de ma GEU de croiser ou d’entendre les bébés aux urgences et les femmes en train d’accoucher…

Maintenant tout ça me parait loin…. mais je ne peux m’empêcher de pleurer de bonheur à ses moindres premières fois et je fond quand il me regarde avec ses grands yeux et qu’il me sourit…. D’ailleurs en écrivant ceci j’ai les larmes aux yeux…. peut être un reste d’hormones 😉

Vous comprendrez maintenant que c’est le bonheur total mais ce parcours douloureux pour y arriver restera gravé et nous espérons reprendre ce parcours dans quelques années pour un 2ème bébé bonheur 😉

Ce n’est pas une coïncidence si le prénom de notre fils veut dire « don de dieu » en hébreux!


DSC00462


J’espère que mon témoignage permettra de redonner le courage aux couples qui vivent la même chose et si certains d’entre vous veulent partager aussi leurs témoignages de PMA, envoyer moi votre témoignage et je me ferai un plaisir de le diffuser….

8 commentaires
Sur l'article Mon douloureux parcours PMA semé d’embûches…

  1. Valérie T
    2 octobre 2012 at 12 h 30 min (7 années ago)

    Je ne sait pas si j’aurai eu autant de patience et de courage…c’est vraiment très dur ce genre de situation 🙁
    Je mesure ma chance vraiment, d’être tombé enceinte, au 1er essai…
    Je vous souhaite pleins de force et de courage pour un bébé 2, et pourquoi pas, qu’il arrive naturellement !
     
     

    Répondre
  2. Lemaire
    1 novembre 2012 at 10 h 58 min (7 années ago)

    Bonjour maman bon plan ….
    Je ne sais pas quoi dire à la lecture de ta terrible épreuve ainsi qu à ton conjoint !
    Tu sais j ai pas vécu la même chose mais j ai assisté à distance à cette souffrance celle de ma meilleur amie !
    Et bien je peux te dire que je comprend que ta confusion à un certain moment vis a vis des autres mamans …
      Car pour ma part ce qui a été le plus compliqué dans ma grossesse à été d annoncer à ma meilleure amie que 
    J étais enceinte …. Elle méritais tellement de l être aussi j etais partager entre le sentiment de bonheur de devenir
    Maman maisterriblement gêner d infliger mon bonheur à celle qui est une personne d’extraordinaire qui a des
    Difficultes à le devenir aussi …. J étais angoisser triste mal à l aise ! Mais heureusement pour elle , elle a enfin
    Reussi à devenir maman ! Je peux te dire qu elle est magnifique dans ce rôle la , et c est la plus attentionnée de
    Toutes les mamans que je connaisse ! Je vois dans ces yeux à chaque fois qu elle regarde son petit ange au combien
    Elle se dit qu elle a de la chance ….  
     

    Répondre
  3. la maman du ptit poulet
    14 novembre 2012 at 22 h 02 min (7 années ago)

    quel courage ! <3

    Répondre
  4. marjolaine
    18 décembre 2012 at 11 h 18 min (7 années ago)

    Ton récit a ravivé en moi de nombreux souvenirs…car je suis passée aussi par 3 longues années avant d’avoir mon premier enfant, traitements en tout genre, multiples examens sans trouver la véritable origine de ma difficulté à procréer. A cela s’est ajouté un homme en déplacement pour son boulot durant des semaines entières, alors tomber pile sur le jour du déclenchement de l’ovulation pour avoir des rapports a relevé du miracle !
    il a fallu pas moins de 6 cycles de stimulation, non consécutifs, étalés sur un an, pour enfin voir un +++ quand on y croyait plus…
    Ma fille se prénomme Eunice : qui va vers la victoire !
    Depuis, j’ai eu un ti gars, arrivé tout seul…entre temps, on ma diagnostiqué une hypothyroïdie à l’origine de ma stérilité ! il était temps…près de 6 ans après les débuts d’essai de bb1 ! comment les médecins ont pu passer à travers ? je n’ai pas de réponse…
    Toujours est-il que le loulou est arrivé 2 mois après que mon dérèglement hormonal soit traité par des médocs, et il est arrivé alors que j’avais fait le deuil d’avoir un second enfant… donc tout a été chamboulé dans ma tête, mes sentiments ambivalents pendant les premiers mois de grossesse…
    Mais je ne regrette aucunement tout ce parcours, aussi dur qu’il fut, et mon fils s’appelle mattys, qui signifie aussi Don de Dieu ! comme quoi …
    (le choix n’est pas anodin, c’était une sorte de remerciement)

    Répondre
    • Maman bons plans
      18 décembre 2012 at 11 h 47 min (7 années ago)

      Merci pour ton commentaire touchant…. La vie est faite de surprises et de belles surprises… Ton témoignage nous dit encore une fois que notre meilleur allié est le temps…. Merci encore à toi et bonne journée….

      Répondre
  5. Maman louzoù
    28 décembre 2012 at 21 h 42 min (7 années ago)

    Je suis passée par là pour Tit cul, 3 ans d’attente comme toi, une IAC pour nous 😉
    On est de retour en plein dedans, mais j’ai encore plus de mal à m’y mettre … tout est doublement lourd à supporter … IAC en février, je croise les doigts que la première va fonctionner 😉
    Bonne route pour la suite, en espérant moins d’embûches 
     
    ps : Ça fait du bien de lire les anciens articles 😉

    Répondre
  6. Christel Llyna Lo
    14 septembre 2013 at 15 h 00 min (6 années ago)

    En plein dedans pour moi ! 1 tentative FIV l’an dernier , et a nouveau je recommence tout le train train de piqures dans quelques jours !

    1 ans entre les 2 car mon Gynéco me demandais de perdre du poids avant un autre essai ! ca c’est dur …

    Répondre
    • Maman bons plans
      14 septembre 2013 at 15 h 11 min (6 années ago)

      Oui c’est très dur les échecs… Si seulement on pouvait nous dire « tiens bon, ça marchera telle date! » Patience… et la phrase que j’ai horreur d’entendre c’est qu’il ne faut pas y penser ça viendra… Plus facile à dire qu’à faire mais tellement vrai. C’est quand j’ai un peu lâché prise que ça a fonctionné! Courage dans vos démarches et je vous souhaite de connaître rapidement ce bonheur…

      Répondre

Laissez un commentaire

Les champs * sont obligatoires

Message *