Du verger à l’assiette, Parents témoins Blédina {Partie 1}

Allez venez avec moi je vais vous conter la belle histoire du Babyfood via mes yeux de Parents témoins Blédina !

Parents témoins Blédina, c’est quoi?

Blédina invite depuis quelques années des Parents témoins Blédina pour aller voir directement sur place le cheminement des produits récoltés qui arriveront dans les assiettes de nos enfants.
Parole de mamans a permis cette fois-ci à quelques blogueuses d’être des Parents témoins Blédina et de pouvoir aller mener leur enquête.

J’ai eu la chance de pouvoir partir avec une lectrice et c’est la douce Justine qui a été retenu! Par chance elle habite Lille aussi du coup nous avons pu papoter pour mieux se connaître. Après un périple de plus de 6h en train nous sommes arrivées à Minuit à Brive la gaillarde.

Le lendemain matin direction le verger en bus avec toutes les copines blogueuses Parents témoins Blédina ^^

1er arrêt, un magnifique restaurant à mi-chemin du verger. Les Parents témoins Blédina sont gâtés!

Et en guise d’apéritif, Blédina nous a fait un petit Quiz qui nous a permis d’avoir les premières réponses à nos questions.

Des ingrédients sains, sûrs et bons

La pomme Babyfood
Le babyfood répond à des normes drastiques sur le produit fini. C’est la réglementation européenne qui oblige les grandes marques qui font de la babyfood a effectuer des analyses avant récolte puis sur le produit fini.

Les traitements sont arrêtés fin juin pour la récolte en octobre. Les agriculteurs doivent jongler avec les aléas du milieu naturel.
La Pomme cueillie en octobre va hiberner pendant 9 mois et peut être conservée dans de grands frigo jusque Juillet, aout, septembre. Sur les frigo vous avez déjà peut être vu le sigle « Attention danger ». C’est uniquement car la conservation est faite via le vide d’air. Du coup il serait très dangereux d’y rester la porte fermée.
C’est la Pomme golden qui est la championne du babyfood car elle permet une longue conservation avec un goût passe partout pour nos petites bouches.

21 variétés de fruits se retrouve à l’usine de Brive.
Les nouveautés 2013 : Rhubarbe, mandarine et cassis.
Celles de 2014 : mirabelle, cerise et goyave
85% des fruits proviennent de France et d’Italie. Pourquoi l’Italie? Car en 2012 il y a eu une grosse gelée durant la période de floraison chez le plus grand producteur de pomme du Limousin. De ce fait, depuis, pour réduire les risques de se retrouver sans pommes ils reçoivent aussi des pommes d’Italie.
Et pour vous donner une idée Blédina gère près de 9000 tonnes de pommes/an
Les pommes, poires et coings sont envoyés directement à l’usine.

Et les fruits exotiques alors?
Vous vous doutez bien que les bananes; ananas, goyaves etc… ne sont pas produites en France.
Du coup pour être sûrs d’en avoir tout au long de l’année, Blédina, a trouvé des agriculteurs étrangers répondant aux normes Babyfood tout en les accompagnant sur place afin d’être sûr du respect des normes.
Par exemple pour l’ananas ils viennent du Vietnam, Costarica et Indonésie. Pour les bananes, de l’équateu et du guatemala etc…
Pour le stockage puis l’envoi aux usines Blédina, l’ananas, cueilli à maturité, est transformé sur place en purée.
Et pour les tests, deux laboratoires extérieurs se chargent de vérifier à leur arrivée que les produits répondent bien aux normes Babyfood.

Les légumes

Blédina gère tout au long de l’année 15 légumes différents.
C’est la carotte la championne de la plus grosse production qui se trouve dans les Landes. Et comme pour la pomme, Blédina assure ses arrières en complétant la production par un récoltant à Séville.
Il y a la courge Butternut, le panais, brocolis, épinard, artichaut, potiron, houx fleurs, lentilles corail etc…

95% vient principalement d’Europe (France, Belgique, Espagne) et 5% de la Turquie qui fait parti de l’Asie.

Contrairement aux fruits qui sont frais, les légumes eux sont surgelés après la récolte par le producteur afin de proposer la même gamme toute l’année. Cela permet de préserver les goûts et garder les vertus nutritionnelles des aliments intactes.

Les viandes
Blédina dispose de 6 types de viandes avec le plus gros volume qui est le poulet.  Évidemment Blédina ne travaille qu’avec des viandes ayant le label Viande Bovine Française (C’est à dire né, élevé et abattus en France). Par exemple la volaille vient de Bretagne.
La viande est surgelée puis envoyée aux usines.

Poissons

6 variétés sont proposées et sont 100% sauvage (pas nourrit aux farines, huiles ou céréales). Le poisson est de meilleure qualité nutritionnelle et de ce fait moins gras par rapport à ceux d’élevage.
Les poissons comportent tous le logo MSC (pêche durable) mis à part le thon qui est pêché à la canne à pêche, (plus respectueuse de l’environnement) et le saumon d’Alaska pour lequel un autre logo existe avec des contrôles plus pointus.
Il sont surgelés sur place chez le producteur et les lots sont contrôlés bien sûr avant l’envoi aux usines.
Le lieu-noir et le cabillaud viennent des Iles Féroé et de l’Islande.
Saviez-vous? C’est la mer du Nord qui est la moins pollué.

De cette première demi-journée nous avons déjà appris beaucoup et l’aventure Babyfood Blédina ne fait que commencer…

Je vous prépare la 2ème partie à très viiiiite !






Laissez un commentaire

Les champs * sont obligatoires

Message *